L'Alu des livres

05 novembre 2018

Attraction véritable saison 1 tome 1 de Mégane Leroux

517R1ZG6nwL

RESUME:

Ce devait être un jour comme les autres, un jour que l’on qualifie de classique avec ses banalités, et sa routine. Mais lorsque Chloé Wells, jeune femme ambitieuse et timide, croise le regard sombre d’Alex Lewis, le nouveau surveillant du lycée, c’est toute sa vie qui va en être bouleversée et changée.

Souvent considérée comme une petite chose fragile par son entourage, Chloé reprend son souffle auprès d’Alex, tandis que lui apprend de nouveau à vivre au lieu de subir cette vie qui le ronge de culpabilité. Ensemble, ils vont s’aimer, se déchirer, mais par-dessus tout, se torturer.

Cette histoire pourtant banale aux yeux du grand public, va vite se transformer en quelque chose de plus intense lorsque le destin va s’en mêler.
Quels défis vont-ils avoir à relever ? Que leur réserve l’avenir ?
Une femme douce au grand cœur.
Un homme charmeur et provocateur.

Un duo que tout oppose.
Et pourtant...

MON AVIS:

Une romance avec de la noirceur dont toute sa force tient dans la construction de ses personnages!!!!!

Chloe est une lycéenne qui rentre à peine dans l'âge adulte et qui est confrontée à des sentiments contradictoires face à Alex, un nouveau surveillant du lycée. Nous constatons au départ qu'elle paraît être une jeune fille très fragile. Mais, au fil de l'histoire, nous comprenons que c'est une vraie force de caractère. Elle est aidée par une histoire familiale simple et très constructive pour elle: faite de modèle et d'ambition professionnelle. Quand à Alex, il nous apparaît comme un personnage très fort mais qui au finale est un véritable coeur d'artichaud et se laisse vite envahir par toutes ses émotions.

Dans ce livre les personnages de second plans sont aussi importants tel que Magaret (la meilleure amie de Chloe) et Nate (meilleur ami d'Alex). Tous deux permettent d'enjoliver l'histoire proposée. Deux caractères qui sont de véritables guides aux personnages principaux pour les pousser dans leur retranchement.

Un véritable jeu de contraire qui s'attire malgré les interdits posés par la société avec une volonté de résister, sans pour autant y parvenir. Néanmoins, leur peur de la relation les malmène tout au long de l'histoire. Pour Alex, c'est une peur lié au passé et pour Chloe s'est plutot la peur de l'avenir.

L'histoire est écrite avec une simplicité qui nous permet d'être au plus près des personnages et d'avoir l'impression de vivre les actions en même temps qu'eux. La fin de ce livre ne nous laisse pas indifférents et nous donne juste envie d'ouvrir le tome d'après. Hate de le lire!!!!

Belle lecture rapide, efficace et qui nous met pleins d'émotions sous les yeux.

 

Vive les Editions Evidence et merci à la plume de Mégane Leroux

 

Posté par laludeslivres à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


33 raisons de te revoir d'Alice Kellen

couv39220111RESUME:

Mike, Rachel, Luke et Jason étaient des amis d’enfance inséparables. Mais la vie leur a fait prendre des chemins différents lorsque Rachel a commis l’erreur de tomber amoureuse du mauvais garçon, Mike, qui a fini par la trahir, elle, la seule personne prête à tout risquer pour lui.

Cinq ans plus tard, le destin les réunit à nouveau. Désormais Rachel n’est plus la même, elle est aussi aigrie que son chat Margarine et elle ne fait plus confiance à personne. Sur le point d’être expulsée de son appartement, la dernière chose qu’elle souhaite, c’est que ses anciens amis arrivent à la convaincre d’emménager chez eux. Comment pourrait-elle protéger son cœur en habitant sous le même toit que Mike ? Elle sait qu’il a des secrets et que son regard gris est capable de réveiller tous les souvenirs qu’elle essaie d’oublier depuis si longtemps.

 

MON AVIS:

Au niveau de l'histoire, la notion de l'amitié entre Jason, Luke et Mike ou se rajoute Rachel, est très belle et intemporelle. Ils se retrouvent toujours dans l'histoire et font preuve d'une solidarité, d'une empathie, d'un amour fraternel qui est pleine de noblesse. Cela pourrait être la source d'un message très positif pour nous, lecteur.

Dans cette amitié, nous constatons des caractères différents et complémentaires comme: Luke qui brule la vie , Jason est très posé et aspire à une vie rangé, Mike qui souhaite se ranger mais avec une incapacité à se confier et à oublier et enfin, Rachel qui vit dans le passé avec une incapacité à avancer.

Au niveau des personnages principaux, l'histoire entre Rachel et Mike fait des pas en avant et des pas en arrière. Ces personnages qui se laissent guider par leur peur et leur appréhension. On est plus attaché, finalement, par Mike qui essaye même avec beaucoup de maladresse et goujaterie à progresser dans leur relation à deux.

Le livre est basé sur plusieurs époques "passé/présent" ou nos deux personnages principaux ont eu besoin d'une coupure pour pouvoir se construire personnellement avant de pouvoir envisager une amitié à deux puis en couple. Rachel oublie de vivre et Mike veut le faire mais qu'avec elle. C'est une histoire vraiment sympathique où nous sommes spectateur de leur rencontre et de leur découverte par deux fois dans l'ouvrage.

Personnellement, j'ai vraiment aimé ce livre qui est d'une simplicité adorable au niveau du style. J'ai pu la lire à une vitesse record, tellement, j'ai été  prise dans l'histoire. Cet auteure espagnole a de l'avenir pour nous faire vivre des histoires réalistes et pleine d'humanité.

Merci beaucoup à Alter Real pour cette découverte

Posté par laludeslivres à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 novembre 2018

Arcanes Medicis de Samuel Delage

81ahXToD5RLRESUME:

Villa Médicis, Rome. Un cadavre avec les yeux énucléés est découvert un matin dans l'une des fontaines du jardin. C'est le choc au sein de l'institution, d'autant que la victime est le fils du directeur. Dépêché sur place, le commissaire Castelli conclut rapidement à un homicide et ne tarde pas à découvrir que la victime entretenait des liens ambigus avec les résidents. Dans ce huis-clos où chacun devient un suspect potentiel, un jeu psychologique et macabre s'instaure avec le tueur qui, particulièrement retors et manipulateur, sème le trouble parmi les pensionnaires et le personnel. Les tensions montent quand on retrouve le corps du jardinier avec les yeux énucléés, comme la première victime, à proximité d'un accès à l'une des nombreuses galeries sillonnant les sous-sols de la Villa. Quels sont les mobiles du tueur ? Qui sera sa prochaine cible ?

 

MON AVIS:

Un polar contemporain qui nous amène à mobiliser plusieurs dimensions comme l'histoire et à l'art. J'aime vraiment quand un livre nous amène sous différents angles. Nous avons ici un joli mélange d'intrigues dans le monde de l'art (aussi bien la peinture, que la forgerie, qu'un artiste autour de la nature...) sur un fonds historique

Nous découvrons des personnages complexes et quelques peu torturés dans leur vie. Nous apprenons à connaître un panel de ceux-ci qui s'enchevêtrent dans une complexité très humanisée.

Nous découvrons des faits de société comme les couples en mal être, la drogue, la seconde guerre mondiale, la maladie psychique... A la lecture de ce livre, je visualisais à travers des traits de caractère des personnages, certains éléments de notre société: comme la jalousie et la rancoeur avec Savary, l'individualisme à travers le personnage du naturaliste Nathan, l'appat de l'argent contre tout avec le jardinier... Bref, on peut attribuer un trait à chaque personnage, élogieux ou non qui me fait penser à notre actualité.

L'intrigue, quand à elle, s'organise sur plusieurs époques "passé/ présent" mais aussi à différents moments de la vie des personnages échelonnés dans le temps. Nous connaissons surtout la vie d'Yvan Sauvage qui est l'expert en art chargé d' organiser l'exposition. Malgré une lecture poussée, nous découvrons une intrigue complexe où l'ensemble des personnages sont susceptibles d'être impliqués dans le premier meurtre sans pouvoir définir qui est le meurtrier.

L'auteur nous fait réfléchir pendant un moment à qui est le responsable et pourquoi et nous le découvrons qu'à la fin.

C'est un livre qui nous amène à découvrir l'ambiance de la villa de Medicis lors d'une future exposition avec des artistes qui se préparent mais dans une ambiance électrique et particulière.

Un livre qui est époustouflant dans sa construction et son ambiance et nous amène à voyager à la villa Medicis directement. Une très belle découverte!!! Merci De Borée.

Posté par laludeslivres à 11:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 octobre 2018

L'ombre sur mon coeur de Jennifer POURRAT

 

 

 

 

 

RESUME

 

 Matthew est l'héritier d'une des plus grosses fortunes des États-Unis, mais c'est avant tout un homme brisé par la mort de sa mère. Il utilise le sexe et l'art pour exorciser ses démons. Jessica n'a pas été épargnée par la vie. Jeune femme indépendante, forte et courageuse, elle gère seule l'éducation de sa petite soeur Samantha, une adolescente rebelle à l'âme d'artiste. Matthew et Jessica n'avaient pas besoin l'un de l'autre, du moins c'est ce qu'ils croyaient... Sera-t-il capable de se laisser aller dans ses bras pour mieux se trouver ? Sera-t-elle capable de repousser ses propres limites pour aller à sa rencontre ? Il maîtrise le Mal, elle va lui apprendre à se soumettre au Bien.

 

 

MON AVIS

 

Alors une histoire qui commence comme une romance classique mais de manière plus construite. 

Le personnage de Jessica est celle d'une jeune femme qui a une grande ambition professionnelle mais qui doit prendre en compte sa soeur dans son quotidien. Elle est déterminée avec une carapace solide et une volonté des priorités. Elle ne se laisse pas facilement contrôler et se doit par ses responsabilités de conserver un cap. Sa rencontre avec Matthew va déstabiliser ses fondements mais sans qu'elle ne change ses projets.

Matthew a, quand à lui, un tempérament qui ne se laisser pas déstabiliser, il est arrogant et persévérant. Il a un contrôle permanent sur sa vie et son destin. Nous constatons au cours de sa vie que ces failles ne se voient pas, et il ne laisse personne pénétrer dans son intimité.

Dans cette description, un schéma classique des romances. Mais en fait, Jessica ne laissera pas Matthew faire complètement et  quand à lui, ne baissera pas les bras. Un couple qui nous laisse pantois d'attraction. Néanmoins, un homme qui prend son temps et un femme qui ne laissera pas faire tout. Je n'en dirais pas plus mais ... la fin est inattendue et n'est pas forcément une fin comme on s'attend de lire

Il y a dans ce livre pas beaucoup de scènes érotiques mais juste ce qu'il faut... Une tension romantique qui nous amène à tourner les pages et vite.

Enfin les personnages secondaires ont une importance capitale aussi bien ceux de l'entourage de Jessica (avec sa soeur Sam qui  a une place omniprésente) et même les différents personnels de Matthew.

Le titre du livre est judicieux et très bien choisi car il correspond presque à l'ensemble des personnages de ce livre: Jessica et sa soeur, amie de Jessica ainsi qu'à Matthew et son père.

Merci Beaucoup à ALTER REAL pour ce livre et bravo à l'auteure, HATE  de lire le tome 2. Vous savez nous tenir en haleine!!!!

Posté par laludeslivres à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2018

Le crime de l'Odéon de Sylvain LARUE

821818334

RESUME

Que le spectacle commence ! En ce mois de novembre 1851, alors que le mandat du président Bonaparte touche à sa fin et que les plus sombres prévisions courent quant à l'avenir de la politique française, Léandre Lafforgue, alias "Le Goupil", songe en vérité plus volontiers à sa carrière naissante de dramaturge qu'au devenir du pays. Mais sitôt le rideau de l'Odéon tombé sur la première représentation de sa pièce, un crime perpétré dans le théâtre met en suspens le futur de son oeuvre. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, voilà que pour faire taire d'éventuelles rumeurs, Bonaparte charge les deux dernières recrues de la Noble Cour de mener l'enquête, et ce à la place du Goupil ! Tandis que se trame en secret un complot destiné à changer le cours de l'Histoire, entre fausses pièces d'or, corps dépouillés et coup de coeur, Léandre peut-il parvenir à voir clair dans ce capharnaüm sans s'y perdre tout à fait ?

 

MON AVIS:

Notre personnage de Léandre est vraiment inscrit dans le personnage que l'on suit. Pour cette enquête, nous sommes dans une complexité un peu plus importante que les deux histoires d'avant plus polar et moins d'histoire. Nous sommes face à de nombreuses intrigues qui se chevauchent mais qui nous entraine dans un tourbillon d' époque sur un fonds éloigné politique du président Bonaparte. 

Deux morts sont découverts à la fin d'une représentation théatrale que Léandre a produit. Est ce un mauvais signe? Est il maudit? Sous l'ordre de l'autorité présidentielle, il ne peut pas investir l'enquête ce qui cause beaucoup de frustration. Par contre, celui qui est chargé de résoudre le mystère des morts n'est autre qu'un autre mandataire de Bonaparte. Niel et son cocher Espineux est Journaliste de métier. Il sont tous deux à la recherche d'article à sensation ou diffamatoire. Léandre a beaucoup de mal à faire confiance à ce duo, sans pour autant parvenir à déterminer le pourquoi du comment.

Nous voilà dans ce livre sur une triple enquêtes: de fausses pièces, de morts à l'Odéon et des meurtres sauvages dans la rue.

Dans ce livre, il y a une multitude de personnages, qui s'imbriquent parfaitement les uns aux autres, qui expose une intrigue nous donnant "du fil à tordre" dans sa résolution . On ne s 'ennuie pas à la lecture de ce roman.

L'auteur nous a encore fabriqué un polar qui est beaucoup plus concentré sur l'intrigue et moins sur la construction de Léandre. Du coup, je trouve que cela permet de renouveler l'intérêt de la série et de lui donner une autre dimension. Nous voyons un Léandre conquis pasr une autre femme mais qui se retrouve en plein chagrin d'amour. 

Au niveau des autres personnages, nous sommes presque chagriné de moins voir la bande d'enfants des rues. Et nous apprécions toujours la présence de Letterrier qui représente le garde fou du Goupil à toutes heures.

UN LIVRE A DEVORER!!!!!!

Pour finir, je voudrais remercier Sylvain Larue pour sa dédicace en début de livre et pour l'envoi par DE BOREE qui me gate à chaque fois. Merci encore

Posté par laludeslivres à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 juillet 2018

Quand le temps s'arretera de Carole Duplessy-Rousée

81RnR4JI25L

 

RESUME

Madison a renoncé à son lucratif métier de commissaire-priseur pour se consacrer à la recherche d'oeuvres perdues ou volées. Elie, un ami galeriste, lui propose un voyage à Buenos Aires afin d'aller expertiser une toile prochainement mise en vente et qui pourrait être un Rembrandt. En voyant la photo, Madison reconnaît aussitôt le tableau. Quelques années plus tôt, une personne l'avait sollicitée pour l'aider à retrouver ce bien de famille volé par les nazis durant la guerre. Madison débutait alors dans le métier et n'avait pas osé relever ce défi. Mais, cette fois, malmenée par un mari jaloux et exigeant, elle n'hésite pas à s'envoler pour l'Argentine où elle est accueillie par Sacha, la soeur d'Elie. Celle-ci lui révèle être un agent du Mossad et l'informe que l'actuel détenteur du tableau est le fils d'un médecin nazi ayant fui l'Allemagne vaincue. Richissime propriétaire terrien dans la pampa argentine, il est soupçonné d'alimenter des réseaux néo-nazis et les services secrets israéliens le traquent. Madison servira d'appât. La jeune femme se jette à corps perdu dans ce combat qui n'est pas le sien mais dans lequel elle aura enfin le sentiment d'exister... Une épopée romanesque au souffle puissant, dont le lecteur ne sortira pas indemne.

MON AVIS:

Une histoire qui commence par une simple histoire de famille et une volonté d'indépendance féminine. J'ai beaucoup aimé le personnage de Madisson. Elle change de métier pour exécuter des tâches qu'elle préfère mais qui gagne moins. Nous constatons que cela met en porte à faux sa relation conjugale mais elle tient bon. Je trouve que c'est exactement la réalité de la femme à l'heure actuelle. Madisson choisit un métier qu'il lui plait avec la reconnaissance de deux de ses filles mais pas celle de son mari et de son fils. Néanmoins , elle persiste et cela paye. Un personnage avec une certaine fragilité mais pleine de persistance. Madisson est aussi un personnage qui se laisse aller à l'amour d'un instant au lieu d'un amour marital sans couleur et morose. L'infidélité est écrite d'une manière que nous la suivons la dedans sans aucun scrupule.

Nous touchons à l'art, au niveau de la peinture,qui est jumellé à l'histoire de la seconde guerre mondiale. J'avoue que c'est une période que j'affectionne particulièrement et qui est mise à bonne dose dans ce livre.

Enfin, une intrigue policière qui permet de tourner les pages sans s'en rendre compte. Madisson est lancée à la recherche de deux tableaux, prend des risques au sein du Mossad sans l'avoir vraiment voulu.

Pour résumé:

Un livre envoutant qui mêle amour, intrigue et histoire avec brio. Nous plongeons dans l'histoire des nazis à travers Rembrandt. J'ai lu ce livre à une cadence infernale car l'auteure parvient à nous guider du début à la fin sans nous laisser une seconde pour souffler. L'écriture est limpide et vraiment n'hésitez pas à lire ce livre qui est une réussite du début à la fin.

Posté par laludeslivres à 10:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2018

L'affaire Creutzwald de Thierry Berlanda

675613672

RESUME

Avril 2019, le brigadier Aurélie Deletraz trouve par hasard, dans une sous-pente du commissariat de Saint-Avold, un paquet de pages qui l'intrigue : le récit anonyme d'une enquête hors norme qu'elle avait menée cinq ans plus tôt, et qui avait abouti à un classement sans suite. Troublée, elle persuade Céline Dumouriez, ex-journaliste à l'Express sortant de cure de désintoxication, de reprendre discrètement les recherches sur les disparitions, en juin 2014, de personnes soi-disant évaporées dans une lumière surnaturelle... Ces phénomènes étaient-ils liés à l'assassinat d'Emmanuel Marchal ? Alice, qui allait se marier avec le jeune homme, était-elle victime d'hallucinations lorsqu'elle prétendait en avoir été témoin ? Pierre Orbain, industriel tyrannique condamné pour Le meurtre de Marchai, est-il la seule âme noire de cette histoire, ou bien est-ce quelqu'un d'autre, plus redoutable encore mais dissimulé, qui détient la vérité sur l'affaire Creutzwald ? Céline et Aurélie vont devoir faire taire leurs propres démons pour découvrir les traces de ce fantôme. Et pour l'affronter...

MON AVIS

Une histoire construite sur 3 époques. Un scénario très bien écrit entre les différentes années proposées mêlant un peu de surnaturel au premier abord. 

On est vite happés dans cette histoire où les différents personnages d'un petit village sont en lien les uns avec les autres.

Au niveau des personnages principaux, Céline (journaliste) et Aurélie (dans la police) mènent l'enquête en catimini.

Pour Céline, on sait que la vie et la perte de l'amour l'ont amené à une descente aux enfers. Cette enquête lui permet de se ré-insérer dans la société en essayant de "vivre ou survivre" à son histoire. Ce personnage est vraiment une battante qui va au bout des faits et de ses convictions. On s'attache, à elle, rapidement au cours de l'histoire

Pour Aurélie, elle subit un divorce dès la première époque. C'est elle qui est en charge de l'enquête en 2014. Elle sera présente sur toutes les époques et sera l'initiatrice de leur résolution en appelant Céline. Elle est très pragmatique et elle a du mal à analyser les faits quelque peu ésotériques qui se produisent.

Ces deux femmes écorchées par la vie vont être dans un lien amical fort qui vont leur permettre par la tolérance et l'acceptation entre elles de résoudre l'enquête. Le fait que l'enquête soit étudiée par deux femmes est vraiment sympathique, ça change un peu des autres polars.

 

Au niveau de l'énigme, il y a vraiment un suspense qui nous tient jusqu'à la fin de l'histoire. L'ambiance est noire et triste à cause des morts, disparitions et de la mine...J'avoue que ce fond d'histoire sur la fermeture de la mine m'a particulièrement attirée par l'histoire de ma ville aussi.

Pour moi, c'est une très belle réussite qui change des différents polars que l'on peut lire actuellement. L'aspect très réel de l'histoire couplée à un peu de surnaturel et, dont l'enquête est menée par deux femmes, m'a particulièrement attiré.

Je conseille vivement ce livre qui a encore une fois une couverture magnifique (bravo à ceux qui l'on faite)

Posté par laludeslivres à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2018

Printemps acide de Patrick Tudoret

1085662215

RESUME

Nom: Le sang. Prénom: Roch. Age: 46 ans et des broutilles. Raison sociale: commissaire divisionnaire, patron de la DIPJ de Bordeaux. Signe particulier: Breton abrupt, taillé dans le granite.

Pourquoi cette convocation du directeur générale de la "Grande maison" et cette brillante promotion au rang de contrôleur général sonnent-elles pour lui comme une sanction, une mise à l'écart, un avertissement qui viendrait "d'en haut"? C'est le début de cinq jours fous. Cinq jours haletants. Une enquête explosive aux lisières du pouvoir dont il sortira meurtri. Et si, ressurgie d'un passé oublié, Claire était la clef de tout...?

Fantômes du passé, assassinats, filatures, interrogatoires, écoutes téléphoniques, réseaux d'influence et machination impliquant des politiques au plus haut niveau... Tels sont les ingrédients de ce brillant polar à la française au style enlevé, à l'humour acéré

 

MON AVIS:

Tout d'abord, j'aimerais féliciter les personnes qui ont réalisées cette couverture que je trouve belle et lumineuse. Rien qu'en la regardant, on a envie d'ouvrir ce livre.

De plus, l'écriture de ce livre est organisée sous forme de narration autour des 5 jours de Roch Le Sang. Ces chapitres courts donnent du rythme et est très judicieux. Ils nous mettent directement dans le bain de l'action et des questionnements du personnage. L'écriture est fluide et nous happe avec des mots simples.

Au niveau de l'intrigue, elle mêle la politique à un réseau d'action entraînant meurtres, raquet financier, mutation policière...J'avoue qu'en règle générale c'est le style de livre qui me dépasse fortement et qui me lasse (surtout avec l'aspect politique). Je dois dire qu'ici cet aspect est très bien dosé. Il est pourtant le moteur de l'histoire mais bien mélangé à l'intrigue policière. Cela donne un tout attirant et même entraînant. Un bon polar qui nous emmène à travers la hiérarchie policière au sein de Paris

Notre personnage principal a son lot de noirceur qui ne fait que s'agrandir au sein de ce livre. Un personnage de polar comme on les aime.

Un polar écrit avec beaucoup d'intelligence et qui m'a amené à le finir en moins d'une journée. Il est haletant, divertissant et bien construit. J'ai adoré.

Posté par laludeslivres à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le tigre et les pilleurs de Dieu de Philippe Grandcoing

51Ticit2ieL

RESUME:

Paris, automne 1906 : la France se remet à peine de l'ouragan de l'affaire Dreyfus. La séparation de l'Eglise et de l'Etat est dans tous les esprits... Hippolyte Salvignac, modeste antiquaire parisien d'une quarantaine d'années, est recruté par Georges Clemenceau pour aider la police à pourchasser des trafiquants d'oeuvres d'art. Ces derniers pillent les trésors qui sommeillent dans les églises de campagne... Flanqué de l'inspecteur Jules Lerouet, bâtard au grand coeur, Salvignac découvre les méandres d'une situation explosive : luttes politiques, tensions diplomatiques, conflits religieux et trafics internationaux. Au fil de son enquête, il sillonnera l'Europe de la Belle Epoque, de son Quercy natal à Londres en passant par les stations thermales d'Auvergne et la banlieue parisienne. Une galerie de personnages attachants, romanesques ou réels, fait de ce polar historique un livre passionnant, alors que va naître la police moderne des Brigades du Tigre. Fréquentant aussi bien les allées du pouvoir que le monde interlope des marchands d'art ou les soupentes du Quai des Orfèvres, Salvignac entraîne le lecteur dans le tourbillon des années 1900. A travers mille rebondissements se dévoile tout un monde révolu où se côtoient premières automobiles et voitures à chevaux, lampes à pétrole et ampoules électriques, une société où s'invente chaque jour la modernité du XXe siècle.

MON AVIS:

Déjà je trouve l'auteur très intéressant par sa bibliographie, il est capable d'écrire sur des sujets très hétéroclite (affaires criminelles, la belle époque des piliers d'églises...) Cet auteur, par sa biblio, me rappelle bien Sylvain Larue publié, lui aussi chez De Borée. Ils se lancent tous deux dans des romans policiers historiques qui sont bien documentés et super bien construit.

Alors ce livre est situé au XX° siècle époque de la séparation de l'état et de l'église. Je trouve que c'est une époque très intéressante et méconnue du public. Nous avons tous appris au collège ce fait qui dure une ligne sur les livres d'histoire. Mais nous constatons que cela a été plus complexe dans la vraie vie. Je trouve très bien et judicieux de monter une intrigue autour de cet évènement qui effectivement se prête bien et est de plus instructif pour le lecteur de se plonger dans cette époque. Ce livre montre aussi le conflit d'époque et comment l'art s'est retrouvé dans une problématique d'argent mais aussi de pouvoir.

L'écriture  de cet auteur est lisible et dans un français soutenu mais très agréable à lire.

Le personnage principal Hippolyte, antiquaire, est le cerveau du couple d'enquêteur et Jules, policier, l'homme d'action. Ils sont très complémentaires dans leur enquête. La vie d'Hippolyte est assez pauvre mais on voit que sous ces airs de vieux garçon, il est assez moderne. Dans son travail d'antiquaire, il s'ouvre aux horizons lointains (africains, océanite...) et dans sa vie il transgresse la morale en ayant une femme déjà mariée dans sa vie.

Jules, quand à lui, est l'homme de main de Clémenceau et fonce tête baissée dans les différentes actions qui s'amène à lui.

Enfin l'intrigue est très bien amenée et nous naviguons entre les eaux proposées par l'écrivain avec enjouement et curiosité. Je conseille ce livre pour tous les curieux de l'histoire et de polar.

Personnellement, j'ai tourné les pages avec beaucoup d'envie et j'ai hâte d'attendre un deuxième tome d'Hippolyte Salvignac

Posté par laludeslivres à 09:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2018

Le secret de la clé d'acier de David Glomot

51J+bVoaUML

RESUME

1520. Muricellos le cartographe, Léonard le prêtre et Cartagena le chevalier sont abandonnés sur la côte de Patagonie par l'amiral et explorateur Magellan, cruel et visionnaire auteur du premier tour du monde. Ils devront survivre dans cette Terra Incognita. La découvrir, se découvrir dans un roman qui est une vraie quête initiatique. Abandonnés tel Robinson sur cette côte inhospitalière, ils vont affronter des Indiens hostiles et la solitude du chemin de croix. Dans cette aventure, que peuvent apporter au Nouveau Monde un jeune explorateur navarrais, un vieux clerc limousin et un noble conquistador espagnol ? Les derniers feux d'une chevalerie à l'agonie et le fanatisme religieux ? La raison et la science ? Depuis Christophe Colomb, Espagnols et Portugais sillonnent le monde. Mais il fallait être fous pour oser s'embarquer dans une telle aventure. Ou avoir beaucoup de choses à cacher pour quitter ainsi le Vieux Continent pour toujours... Découvrez les circonstances dans lesquelles fut rédigé le fameux Livre de raison, objet de toutes les convoitises. Quelles énigmes peuplent le passé des trois explorateurs ? Quel est donc le secret de la clé d'acier ?

MON AVIS

Tout d'abord, au niveau du style de l'auteur, M.Glomot a une très belle écriture qui nous amène a visualiser avec précision le paysage et imaginer ce qui se passe au niveau des actions. 

Au niveau de l'intrigue, nous apprenons à découvrir tout d'abord le caractère des personnages avant leur passé. Nous percevons très rapidement qu'il y a des mystères autour de la boite de Léonard, le prêtre de l'aventure. Il garde une clef autour du cou qu'il ne veut absolument pas s'en séparer. Un cahier y est enfermé, nous décelons vite que ce coffre contient un trésor non matérialisable mais d'une importance capitale. La progression des trois personnages dans cette nature hostile montre la faiblesse de l'homme à différents niveaux. Ainsi la petitesse que nous représentons face aux microbes, aux évènements météorologiques, et les animaux est mise en exergue. Face à leurs péripéties, nous constatons que la vie ne tient pas à grand chose.  La nature à l'état brut prend le dessus sur l'existence humaine. C'est un fait assez actuel quand on pense aux catastrophes naturelles via tsunami, tremblements de terre, inondations....

Nous avons dans ce livre aussi la découverte de l'autre avec la barrière de la langue et des coutumes. Nous voyons comme l'incompréhension peut amener à des tueries sans raison valable. Comme la prise de pouvoir prend le dessus sur le compromis.

Un autre aspect que j'ai aimé c'est la rencontre entre  la religion et  la science représentées par deux personnages distincts. La mort de Cartagena amène à une reflexion qui confronte les deux avis que je trouve plutôt interessante. Nous constatons que dans leur oppposition on a toujours un point commun: l'importance du partage de ses propres convictions. Léonard voulait convertir les indigènes au christianisme et Muricellos voulait pouvoir cartographier l'inconnu pour le partager et être reconnu

Ce qui est très particulier dans ce livre, c'est cette marche perpétuelle de nos personnages qui amène un rythme parfois lent mais des actions ponctuelles assez près de la réalité. Cela nous amène à  plonger dans ce livre et nous permet de nous concentrer sur les personnages et les paysages.

J'ai beaucoup aimé l'intrigue qui se délie vraiment à la fin et les différentes réflexions que ce livre nous donne à penser

Posté par laludeslivres à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]