L'Alu des livres

08 octobre 2015

Un océan d'amour de Grégory Panaccione et Wilfrield Lupano

couv21045765

HISTOIRE:

Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c'est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C'est le début d'un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes.

APPRECIATION

Résultat de recherche d'images pour

MON AVIS

Une BD qui se trouve sans bulle qui m'a fait l'effet d'un énorme message de l'activité humaine sur la nature avec de l'humour et à travers peu de personnages.

C'est une BD qui se lit sans problème a une vitesse grand V, qui est pleine de rebondissements et dont on comprend l'ensemble des sentiments des personnages aussi bien au niveau humain qu'animaliers à travers les différentes vignettes.

Il y a beaucoup d'humour, d'amusements, de désolation face à nos différents agissements et leurs répercussions sur la nature.

UN BEAU MESSAGE dans l'ensemble de cette oeuvre. UNE MERVEILLE A DECOUVRIR!!!!!!!

Posté par laludeslivres à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 septembre 2015

Une reine dans le jardin de Bruno ROZA

Electre_978-2-912771-77-3_9782912771773

RESUME

Bruno Roza nous présente ici un conte, ou pltôt un apologue d'un charme délicieux. "Tes yeux sont des abeilles, Victor, et ton coeur un oiseau." C'est par ces quelques mots que la fée du saule révèle à l'enfant le mystère du jardin. En est-elle vraiment la "reine" ou s'agit-il, ici, d'un autre règne et d'un autre royaume ? A quel moment les enfants prennent-ils conscience de la beauté du monde ? La trouvent-ils seulement plus grande qu'eux ou seulement plus fragile ? A quel dernier jeu joueront-ils avant de devenir adulte ? Et si c'est le dernier, en quoi devront-ils croire pour que l'enfance ne quitte pas leur coeur ? Voilà bien des questions que pose ce petit livre ; les réponses sont faciles, chacun les trouvera à la hauteur de son émerveillement.

APPRECIATION

Résultat de recherche d'images pour

MON AVIS:

Petit conte qui nous émerveille à travers l'âme d'un enfant. Il sauve un arbre qui l'appelle au secours. Mais à travers cet écrit, nous sentons un attachement humanisé qui donne bien des leçons sur les vraies valeurs de la vie: la tolérance, la combativité, la famille, le respect de la nature, la connaissance du monde qui nous apprend à mieux nous connaître à travers l'autre...

L'approche avec le jardinier est intéressante. Au début,il apparait inaccessible à l'enfant car il en a peur et qui peu à peu à travers un sujet commun. Ils se soudent et vont dans la même direction. Cela marque le passage de la peur de l'inconnu à l'appréciation de l'Autre à travers la connaissance. 

La transmission inter-générationnelle à travers l'histoire de l'arbre et le vécu de chacun à travers lui.

Enfin, le passage de l'enfance à l'adulte est dans ce petit conte flagrant (qui marche aussi de l'innocence à la raison).

Un conte vite lu qui mérite vraiment une découverte de tous (petits comme grands) car il est très poetique. Je suis persuadée que chaque lecteur y découvrira différents attraits car on l'investit, à mon avis, chacun à notre manière.

Posté par laludeslivres à 16:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2015

Blue Velasquez de Marc Welinski

blue_velasquez_couv_2-copie [640x480]

L'HISTOIRE

Luc Wahlberg, un musicien de jazz français installé aux États-Unis pendant trente ans, revient à Paris. Il y retrouve son ancienne compagne, Lucile de Chagny, douce et bienveillante, qui recueille le jazzman un peu paumé et passablement désargenté. Lucile espère que Luc va enfin se reconstruire à Paris une existence tranquille, loin du tumulte de New York et de Las Vegas, mais ses espoirs sont rapidement balayés et des doutes s'installent dans son esprit. Luc semble toujours habité par une vieille obsession : récupérer un tableau de Velasquez qui appartenait à son grand-père, Menahem Weintraub, marchand d'art parisien déporté en 1942 et mort en camp de concentration. Pour aboutir à ses fins et recouvrer " son " bien confisqué par les nazis, il ne reculera devant rien. Lucile le sait, et cette perspective l'effraie. Mais elle ne parvient pas à l'en dissuader. Pour réaliser son projet, Luc Wahlberg se lie aux Kapinsky, une famille de marchands d'art richissimes qui domine le business international de la peinture. Mais dans son inconscience, il va enclencher un processus dramatique dont il sera la première victime. Deviendra-t-il le jouet d'un monde dominé par les passions, la vengeance et même parfois le crime?

MA NOTE:

COUP DE COEUR

MON AVIS

Super livre!!!!! Lorsque j'ai lu le résumé, j'ai eu un peu peur de ne pas parvenir à rentrer dans l'histoire. Le premier roman de Marc Welinski " le syndrôme de Croyde" que j'ai lu, c'était un polar pur et dur avec un penchant pour la maladie psychiatrique. Dans celui là, les thèmes prédominants sont plus l'art et la seconde guerre mondiale.

    Tout d'abord, nous vadrouillons entre deux époques: les années 40 à travers Raymonde (=Rachel, petite juive qui parviens à éviter les camps), les années d'aujourd'hui à travers Luc. Toute l'histoire créée par l'auteur tourne autour d'un tableau qui a une valeur sentimentale pour certains et pécuniaire pour d'autres

 

     Le début de l'histoire est entraînant par les différents changements d'époque et de personnages. C'est un roman intéressant même avant que l'intrigue d'un meurtre se mette en place. On ne s'ennuie pas car cela permet de poser tranquillement l'histoire.

La vie des deux familles juives au sein de la guerre avec leur rivalité professionnelle mais aussi l'instinct de survie au sein d'un conflit est intéressante. L'une survie après guerre et porte la culpabilité de s'en être tirée alors que l'autre survie aussi et se rattache qu'à la sur-importance d'un tableau. L'histoire familiale est portée par la descendance avec une impression constante qu'aucun d'eux ne peut faire autrement et que leur choix sont dicté par une forme de "destin". 

Les histoires de vie aussi bien que l'intrigue policière s'enchevêtre avec brio. Nous sommes guidés à travers des destins avec leur réussite (parfois dans une mauvaise attitude: délinquance, meurtre....) et un bonheur partiel avec les épaules qui portent le poids du passé. La fin est plein de réalisme même on espére toujours que justice soit rendue.

Une très bonne découverte ou je tiens à remercier les éditions "Daphnis et Chloe" pour cette lecture merveilleuse qui m'a tenue éveillée deux petites journées.

 

 

Posté par laludeslivres à 15:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2014

Retour

Promis début janvier, je serais de retour avec une mise en ligne de toutes mes chroniques... il y aura de quoi faire!!!!!

mais j'aurais le temps de me replonger dans mes différentes lectures de fin d'année. Yeaaaaaaa

Posté par laludeslivres à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2014

"Le mystère du sarcophage" d'Elizabeth Peters

le-mystere-du-sarcophage-43915-250-400

L'HISTOIRE (4° couverture):

« Je réalisai soudain qu'il me serait bien difficile d'amener Kalenischeff à se couper. Il possédait l'art du mensonge à la perfection. Aussi cessai-je de suivre attentivement la conversation. Je compris bientôt pourquoi. Une fois encore, mon instinct de détective luttait avec ma passion pour l'archéologie. Je n'avais pas grand mal à maintenir cette dernière à distance lorsqu'il s'agissait de momies d'époque romaine tardive ou de fragments de poterie. Mais à l'ombre d'une des plus majestueuses pyramides de l'Egypte, tout autre curiosité s'évanouissait, comme la lumière d'une lampe face à l'éclat du soleil. Ma respiration s'accélérait, le sang me montait au visage. Lorsque finalement Morgan nous offrit du café, je dis aussi naturellement que possible :- Merci Monsieur, mais je crois que je vais plutôt faire un tour dans la pyramide.- Dans la pyramide... rétorqua Morgan, les yeux écarquillés, Madame, vous n'y pensez pas...- Mrs Emerson ne plaisante jamais lorsqu'il s'agit de pyramides, conclut son mari. »

MA NOTE:

8/20

MON AVIS:

Malheureusement, je n'ai pas du tout accroché à ce livre. Je me suis forcée à le finir car j'ai une horreur de laisser un livre en plan.

Mais pour le coup rien ne m'a plu dans ce livre. Le style de l'écriture est soutenu. Elizabeth Peters écrit bien, mais si bien que parfois il fallait que je relise plusieurs fois les phrases pour bien comprendre. Elle est décrite comme étant une seconde Agatha Christie et bien je ne trouve qu'absolument pas...

Les personnages ont, pour moi, aucun sens une mère dont l'intelligence hors norme mais froide de chez froide avec son fils qui déborde d'énergie et de bon sens. Emerson, le père, est plus sympathique mais peut se montrer bougre avec autrui... Ramsès est celui avec lequel j'ai eu le plus d'affinité à la lecture...

L'intrigue est d'une lenteur qui est étouffante avec un suspense inexistant. La fin est bien mais j'étais épuisée par la lecture d'où elle m'a fait ni chaud ni froid.

Pour moi, une GROSSE GROSSE DECEPTION...Je ne relirais pas cette auteure

98607339_o

 

Posté par laludeslivres à 19:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


"Level 26" d'Anthony Zuiker

level26_1

L'HISTOIRE (4° couverture):

Les policiers du monde entier classent les meurtriers sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité... Ce que personne ne sait, c'est qu'un tueur échappe à cette classification. Sa cible : n'importe qui. Son mode opératoire : n'importe lequel. Son surnom : Sqweegel. Sa classification : NIVEAU 26. Seul Dark, ancien agent fédéral, peut l'arrêter. Depuis que le monstre a massacré sa famille, il a quitté le métier, se jurant de ne plus mettre les pieds en enfer. Mais bientôt, il n'aura plus le choix.

MA NOTE:

18/20

MON AVIS:

Super bien aussi bien au niveau de l'intrigue qu'au niveau des personnages. J'ai vraiment bien accroché à ses différents personnages qui sont d'une force mentale impressionnante, dans la retenue et l'intelligence (même ce meurtrier). Attention ce meurtrier Squeegel est presque un surhomme qui ne se fait jamais prendre. L'inspecteur Riggins est un grand fataliste et à un grand côté humaniste. Tandis que Dark est le personnage clef doté d'une lucidité et d'un sans froid impressionnant.

Une intrigue pleine de suspense et on a pardessus tout envie que le criminel se fasse arrêter et on serre les dents souvent. Encore une fois, cette histoire m'a fait penser à la série "ESPRITS CRIMINELS". Ame sensible s'abstenir car les scènes sont tellement bien décrites que l'on arrive à les visualiser. Le passage avec l'accouchement et la prise en charge du bébé m'a fait grincer des dents.

Le livre mêle écrit et des sites internets: pour que l'on visualise mieux les scènes. Je n'ai pas réalisé la démarche pour deux raisons. La première, on parvient suffisamment à imaginer les scènes sans les voir. La deuxième, c'est une démarche intéressante mais qui oblige d'avoir une lecture plus tronquée et je préfère LIRE d'un bloc.

Un livre que l'on attaque et que je n'ai pas réussi à lâcher avant la fin (lu en 3 jours et 2 nuits, en bossant!!!)

98607339_o

Posté par laludeslivres à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 octobre 2014

"Puzzle" de Franck Thilliez

puzzle

L'HISTOIRE:

Nous suivons deux histoires en parallèle: celle de Lucas Chardon et celle d'Ilan Dedisset. Le premier est le meurtrier de 8 personnes dans un gîte où les personnes font une chasse au trésor. Le second est un homme accro au jeu virtuel et au jeu de rôle.

Nous suivons la vie en hôpital psychiatrique et l'autre son envie de participer à un jeu réel où 300000 euro sont à gagner.

Sur fond, de résoudre différentes énigmes qui sont dans notre vie!!!!

MA NOTE

COUP DE COEUR

MON AVIS

Waouououououou!!!!!

Une intrigue où l'on ne devine pas la fin. Pour moi, tous les personnages ont été coupables au cours de l'histoire. Frank Thilliez a une main de maître qui nous guide au cours de l'histoire dans la découverte de ces deux personnages et de la découverte d'un meurtrier caché.

Dès l'entrée dans le jeu, nous rentrons dans le huit clos effrayant de "Paranoia". Les personnages, le lieu et l'intrigue font froid dans le dos et nous font posé beaucoup de question. effectivement, c'est du déjà vu: une petite référence à Shutter Island de Dennis Lehane, il m'a fait aussi pensé à "le jeu" de Anders de la Motte mais en mieux écris et en plus flippant.

Un bon travail sur les personnages que l'on découvre au fur et à mesure. Je n'ai pas deviné tôt la fin mais en même temps, je l'ai dévoré. J'ai pas eu le temps de le décrypter et la fin n'aurait pas été bien différente pour moi. Une bonne approche des maladies psychiatriques qui font froid dans le dos. Ne sommes nous pas tous un peu fou? Intrigue qui pose les bases de la personnalité des personnages.

Je tiens à souligner que je suis une grande fan de Thilliez qui, pour moi, écrit des thrillers que l'on a pas envie de lâcher. Un maître du thriller à mes yeux. C'est un auteur très timide quand on le croise dans des salons. Il est très différent dans ces livres où les histoires sont effrayantes!!!!!

A LIRE

98607339_o

Posté par laludeslivres à 22:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

03 octobre 2014

Petit challenge perso pour que j'arrête de m'acheter des livres

Etant donné que mon homme fait la chasse à la place dans la maison, et que j'ai plus de 800 livres avec une moitié en PAL. Et oui, plus de 400 livres dans ma PAL. Quand j'en parle autour de moi, tout le monde me dit "Mais tu es une malade" OUI OUI et OUI. Je prend donc la décision de ne pas m'en acheter pendant un petit moment pour vider mon stock...

J'avoue que je suis une réelle compulsive de l'achat de livres en tous genres. En même temps, à force d'aller sur des blogs, des sites internet de critiques (surtout http://www.livraddict.com/), avoir une amie libraire, j'ai qu'une envie c'est de m'acheter des LIVRES aaaaaaaah.

Bon comme d'un accord avec moi même, j'ai pris la grande et tragique décision de ne plus m'en acheter jusqu'à Noël... Et je peux vous dire que cela va être plus que compliqué. Cela fait 83 jours!

Je ferais une seule exception, les livres qui m'attendent chez mon amie libraire et rien d'autres.

C'est pas gagné!!!!!

Posté par laludeslivres à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Pour le bien des enfants" d'Alexis Aubenque

Pour-le-bien-des-enfants

L'HISTOIRE:

Nous retrouvons, nos petits personnages de Logan et Rivera. Nelson, apparait dans l'intrigue, a bien arrêté d'exercer car Debbie ne veut pas qu'il soit dans la crim' mais il trouve sa voie dans ce livre...

Des meurtres d'une balle en pleine tête qui se passent en pleine rue, dans des parkings... avec des personnes en témoins. Un motard inattrapable.

En parallèle, la vie de Betty qui découvre qu'elle a été adopté et mène une recherche de ses origines...

MA NOTE:

15/20

MON AVIS:

Un policier avec une intrigue simple mais très bien menée. On découvre un nouveau personnage Zang qui est très énigmatique, sans lien d'attache et qui croque la vie à pleine dent. Il est très différent de Rivera, sa collègue. Tous deux forment un duo explosif mais très complémentaire dans le défilé de l'enquête. Au départ, on regrette Nelson mais on apprends à le découvrir... Logan est assez décevant dans ce livre.

Attention, on peut très bien lire ce livre et comprendre l'intrigue sans avoir lu "Charité bien mérité". Par contre, au niveau des personnages, je pense qu'il est préférable de le lire si on veut comprendre certaines subtilités qu'il y a.

L'intrigue nous emmène dans l'univers du traffic d'enfants et la fin est bien en adéquation avec l'ensemble.

Personnellement, j'adore cet auteur car il est simple et qu'il n'y a pas de frou-frou. Une petite ballade dans un polar qui nous donne juste envie de tourner les pages.

98607339_o

Posté par laludeslivres à 21:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 septembre 2014

"Inferno" Dan Brown

couverture-livre-inferno-fr-707x1024

L'HISTOIRE:

4° et dernier de la série des Robert Langdon. Premier moment de l'ouvrage où Robert a perdu la mémoire et se retrouve dans un service hospitalier à Florence. Il ne se rappelle de rien, et ne comprend pas comment il a pu attérir là... Poussé par une inconnue qui tente de le tuer, il fuit. Il repart à la découverte des dernières heures oubliées. 

Une grande course poursuite contre la montre, comme Robert les aime!!!!!

MA NOTE:

17/20

MON AVIS:

Une intrigue bien menée par son suspense. On ne le lâche que pour la dernière page, nous comprenons la fin que l'auteur veut donner à l'histoire que dans les 50 dernières pages. Les différents rebondissements sont posés avec beaucoup de parcimonie et beaucoup de rigueur.

Robert tient toujours son personnage cultivé, de nombreuses connaissances qui l'aide dans ses enquêtes, et son sens de la déduction. On le suit dans le déroulement de l'enquête avec beaucoup d'attention. Sienna débarque et elle est tout de suite un personnage énigmatique que l'on a envie de découvrir. Dans la totalité de l'ouvrage, pour elle, nous ne sommes pas déçu.

En bref, c'est un livre qui ressemble bien à Dan Brown mais que l'on apprécie pour ses actions, son suspense, son personnage principal... Le style est à chaque fois similaire pour cette série mais je m'en lasse pas du tout. Robert vit toujours plein d'aventures. Ce personnage qui ne connait pas la tranquilité mais perso....J'adore

 

challenge_ete_2014_Saefiel_zps758a96d088055180_o[1]

 

Posté par laludeslivres à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,